Quelle différence entre le Botox et l’acide hyaluronique ?

Il existe aujourd’hui plusieurs techniques pour rajeunir le visage, lui redonner du volume ou bien effacer les ride. La médecine esthétique continue de faire des progrès régulier dans ce domaine. Il est possible d’opter pour des injections de Botox ou toxine botulique ou bien de privilégier les injections d’acide hyaluronique. Quelle est la différence entre ces deux techniques ?

Le Botox à l’aide des rides d’expression

En médecine esthétique, les injections de Botox ou toxine botulique sont utilisées pour traiter toutes les rides d’expression du haut du visage qui apparaissent suite aux contractions des muscles. Cette substance est surtout préconisée pour effacer les rides du front, la ride du lion (entre les sourcils) ou les pattes d’oie au coin des yeux.

La toxine botulique est un relaxant musculaire permettant de neutraliser les muscles responsables des rides d’expression. Elle est injectée directement dans le muscle pour une meilleure efficacité.

Le Botox, puisqu’il permet de relaxer le muscle et de bloquer la transmission nerveuse, peut aussi s’utiliser pour traiter certaines pathologies. Cela peut concerner :

  • le strabisme
  • le spasme des paupières (ou blépharospasme)
  • la transpiration excessive (hyperhidrose)
  • ou le bruxisme (les grincements de dents, notamment la nuit).

Une séance d’injection de Botox dure peu de temps. Avant de commencer, il est demandé au patient de contracter les muscles du front pour prendre les repères. La peau est nettoyée et les injections débutent. L’aiguille utilisée est très fine et le traitement peu douloureux mais inconfortable. Il est possible d’appliquer 30 minutes avant l’intervention un anesthésique qui s’achète en pharmacie mais sur ordonnance.

Au bout de 4 jours, les rides s’atténuent déjà. Il convient de renouveler les injections environ 6 mois après la première séance.

L’acide hyaluronique contre la perte de volume et les rides

L’acide hyaluronique, du moins sa molécule, est déjà présent naturellement dans le corps. C’est une substance résorbable, raison pour laquelle elle est bien tolérée et n’entraîne que peu d’effets secondaires. Injecté en grande quantité, l’acide hyaluronique permet de combler la perte de volume due en grande partie au vieillissement.

Injecté dans de plus petites quantités, l’acide hyaluronique aide à redessiner l’ovale du visage, à estomper les ridules autour de la bouche ou encore à combler les sillons nasogéniens (plis d’amertume allant du nez vers la bouche). Globalement, l’aspect du visage est amélioré grâce aux propriétés hydratantes de la molécule et la peau est embellie.

Lors de la séance, les rides sont repérées au préalable puis le produit est injecté sous la peau à l’aide d’une aiguille ou d’une canule selon les actes. Il est fortement recommandé d’appliquer une demi-heure avant un anesthésique (comme pour le Botox) et de prendre quelques granules d’arnica trois jours avant le traitement pour éviter les hématomes.

Le résultat est bien visible au bout de 10 jours et a une durée d’action moyenne de 8 à 10 mois.

Pour conclure

Opter pour des injections d’acide hyaluronique ou de Botox dépend du diagnostic préalablement effectué lors de la consultation et du souhait du patient (paraître plus jeune, corriger un défaut isolé, etc.). Bien qu’elles fonctionnent différemment, les deux substances peuvent aussi se compléter et il est possible d’associer les deux pour un soin global du visage avec rajeunissement, embellissement et réparation du volume perdu.