Branche de la chirurgie dentaire, l’orthodontie réalise une correction des mauvaises positions dentaires et osseuses. Il est bon de savoir que les dents mal positionnées ne sont pas faciles à nettoyées. En outre, elles peuvent se perdre de façon prématurée du fait de caries ou de maladies parodontales. Notez aussi que ces mauvaises positions provoquent des tensions musculaires qui aboutissent à des maux de tête et des douleurs de l’épaule, de la nuque et du dos. Il est également utile d’indiquer que la beauté de votre sourire prendra un coup si vos dents sont mal alignées. Grâce à l’orthodontie, vous aurez un visage plus attirant, une bouche saine et des dents qui peuvent durer toute votre vie.

Dans quels cas recourir à un traitement d’orthodontie ?

Le recours à un traitement d’orthodontie est possible dans plusieurs cas. Mais sachez que seul un chirurgien-dentiste est bien placé pour savoir s’il s’impose à un patient. C’est en considérant un diagnostic reposant sur les antécédents médicaux et dentaires, des modèles en plâtre, un examen clinique, des radiographies et des photos qu’un plan de traitement efficace est établi.

Il existe différents traitements orthodontiques en raison des nombreux cas de mauvais positionnement dentaire. Les spécialistes peuvent réaliser un recouvrement vertical, ou overbite, quand les dents supérieures recouvrent exagérément les dents inférieures. Si les dents inférieures sont en avant des dents supérieures, on met en pratique le prognathisme. Mais c’est plutôt une occlusion croisée qui est effectuée quand les dents supérieures ne débordent pas sur les dents inférieures. Par contre, le diastème est la meilleure option lorsque les espaces qui existent entre les dents sont provoqués par des extractions.

Une diversité d’appareils intégrée au traitement orthodontique

Pendant un traitement orthodontique, une multitude d’appareils est utilisée pour favoriser le déplacement des dents, modifier la croissance des maxillaires et rééduquer les muscles. Une légère pression est effectuée par ces appareils sur les dents et les maxillaires.

En fonction du problème présenté, les appareils orthodontiques utilisés peuvent comprendre des brackets, fils et bagues. Concernant les bagues, elles permettent d’enserrer les dents et permettent la solidité de l’arc au niveau des dents postérieures. Quant aux arcs, ils exercent une pression sur les dents en vue de les diriger vers la bonne position. Les appareils orthodontiques utilisés aujourd’hui se caractérisent principalement par leur caractère léger. Les modèles pour les enfants affichent des couleurs vives tandis que ceux des adultes sont faits dans les teintes les moins visibles.

Certains appareils intégrés au traitement orthodontique sont amovibles. C’est le cas des aligneurs qui représentent une alternative aux appareils fixes. Ils déplacent en fait les dents comme le font les appareils fixes. Les aligneurs sont quasiment invisibles et il est recommandé de les retirer avant de manger ou de se brosser les dents. On se sert également des mainteneurs d’espaces amovibles qui ont une base en résine. Ils s’appliquent sur les gencives et les dents voisines et des crochets ou une fausse dent maintiennent l’espace. Par ailleurs, les appareils de repositionnement de la mâchoire, ou gouttières sont utilisés pour traiter les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire.

 À lire aussi : quelques techniques à adopter pour blanchir vos dents.