Que nous propose le régime cétogène ?

Depuis quelques années, le régime cétogène est sur toutes les lèvres. Essentiellement composé d’aliments riches en lipides, ce régime est pourtant censé faire perdre du poids. L’objectif étant de privilégier les lipides au détriment des glucides pour provoquer le cétose. Ce qui entrainera une perte de poids.

Mieux comprendre le régime cétogène

Contrairement aux régimes que l’on a l’habitude de suivre, la diète cétogène consiste à consommer massivement les aliments riches en lipides, soit environ 75 % des apports. En parallèle, on limite considérablement la consommation de glucides. Enfin, on ne change pas l’apport de protéine. Cette équation résulte en un état de cétose et en une perte de poids rapide.

Il semble en outre, d’après les nutritionnistes et les curistes l’ayant testé, que le régime cétogène a de multiples bienfaits pour la santé. Mention spéciale pour la protection contre certaines maladies et le regain d’énergie.

Cerner les principes de base de la diète cétogène

Il y a 100 ans, le régime cétogène était utilisé sur des enfants épileptiques. Ce mode d’alimentation permet de diminuer les crises.

Une fois les bienfaits anticonvulsifs démontrés, ce régime permet apparemment de perdre du poids. Voilà pourquoi il est recommandé aux personnes souffrant de diabète de type 2.

Perdre du poids en consommant des lipides

Cela peut paraître incongru, mais le régime cétogène consiste donc à manger du gras pour perdre du poids.

Il faut savoir que l’organisme puise son énergie dans les glucides que l’on consomme dans la journée. Or, dans une alimentation cétogène, l’apport de glucides est limité. C’est grâce à cette démarche que le corps ira se ressourcer dans les réserves de glucides restant dans les muscles. C’est ce qui explique donc la perte de poids dès le début du régime.

Ensuite, une fois que la réserve de glucides est épuisée, le corps tire son énergie dans les réserves de lipides et les matières grasses.

Quand le corps exploite les lipides, il rejette des déchets qu’on connaît sous le nom de « corps cétoniques ». On dit alors que le corps est en état de cétose. Arrivé à ce stade, le corps commence à perdre du poids. D’ailleurs, des résultats sont déjà visibles dès les 2 premières semaines de la diète.

Manger ou ne pas manger durant le régime

Comme tout régime amincissant, la diète cétogène pose certaines conditions nutritionnelles. Il existe des aliments à privilégier, et d’autres à bannir ou à limiter.

Sont donc à consommer en quantité importante :

  • Les viandes et la volaille
  • Les poissons et les fruits de mer
  • Les œufs
  • Les huiles végétales et le beurre
  • Le vinaigre et le jus de citron
  • Les légumes pauvres en glucides comme la laitue, le kale et les épinards
  • Les avocats et les olives
  • Le fromage à pâte dure à raison de 100 grammes par jour

Les aliments suivants sont également autorisés au cours du régime, mais a consommé avec beaucoup de modération :

  • Le lait entier et les yaourts à base de lait entier
  • Le vin et l’alcool fort
  • Le café sans sucre
  • Les légumes riches en glucides à l’exception de la betterave, de la carotte, de la patate douce et le pois

Résumer son alimentation durant le régime cétogène

Décidément, le régime cétogène n’a presque rien en commun avec les diètes amincissantes qu’on a l’habitude d’adopter.

Concernant sa durée, elle est variable allant de quelques semaines à plusieurs années. Tout dépend effectivement de l’état de santé du curiste avant le régime et de la prescription médicale. Dans tous les cas, on retiendra que le régime cétogène est un mode de vie et non une restriction alimentaire au sens propre.

Pour mieux équilibrer son alimentation, on dira que la répartition des macronutriments s’effectue comme suit :

  • 75 % de lipides
  • 20 % de protéines
  • 5% de glucides