Personne n’est à l’abri d’un vol en retard. Que vous ayez l’intention de prendre l’avion pour des raisons professionnelles ou pour partir en vacances, votre vol peut être retardé, une situation qui est généralement très désagréable ! Toutefois, ce que vous devez savoir est que le règlement (CE) n°261/2004 stipule qu’après 3 heures de retard de votre vol, vous pouvez vous faire indemniser. Et en plus de la compensation qui vous sera accordée, ce règlement indique que la compagnie aérienne a l’obligation de vous faire bénéficier d’une assistance. Cependant, profiter d’une indemnisation en cas de vol retardé n’est pas acquis en claquant simplement les doigts. Car toute une procédure doit être suivie pour que ce dédommagement soit effectif.

.

Montant de l’indemnisation

Votre programme est totalement chamboulé à cause du retard accusé par votre vol. Pour positiver malgré les désagréments causés par cette situation, demandez à ce qu’une indemnisation vous soit versée par la compagnie fautive. Le montant de celle-ci peut atteindre 600 € par personne. Mais dans le fond, la somme que vous recevrez dépend de la distance du vol et de la durée du retard.

Si le retard d’avion concerne un vol d’une distance de 1 500 km, vous serez dédommagé à hauteur de 250 €. Le montant de l’indemnisation atteint 400 € s’il s’agit d’un vol intracommunautaire de plus de 1 500 km. La même somme d’argent vous sera versée au cas où votre vol en retard serait extracommunautaire et concerne une distance comprise entre 1 500 et 3 500 km. Pour les autres vols, l’indemnisation accordée est de 600 €.

Marche à suivre pour se faire indemniser

Avant que vous soyez indemnisé suite au retard de votre avion, il y a toute une marche à suivre. Vous devez notamment avoir l’assurance que le vol en question répond aux critères du règlement européen. Il est nécessaire à cet effet d’avoir une connaissance de son itinéraire. L’aéroport de départ et celui d’arrivée doivent absolument être situés en Europe pour les compagnies aériennes européennes. S’il s’agit d’une compagnie aérienne non européenne, il faut que l’aéroport de départ soit situé en Europe.

Vous êtes tenu de faire une demande d’indemnisation pour que vous soyez dédommagé. En France, il est impératif de le faire dans les 5 ans qui suivent la date du vol. C’est un délai suffisamment long qui vous laisse le temps de poser toutes les actions qui s’imposent. Il est de 1 an en Belgique.

Notez que la responsabilité de la compagnie aérienne doit être mise en évidence. Il faut en effet que la cause du retard du vol soit imputable à la compagnie aérienne. Mais soyez préparé, car votre compagnie peut chercher à se dédouaner en parlant de « circonstances extraordinaires » étant la raison du retard.

N’oubliez pas que pour bénéficier de l’indemnisation, il faut que le retard de l’avion soit de plus de 3 heures à l’arrivée.

La nécessité de conserver les documents relatifs au vol

La présentation des documents relatifs à votre vol retardé peut être exigée pour que la compensation financière vous soit accordée. Vous devez donc conserver tous les documents qui prouvent que vous étiez bel et bien passager sur le vol concerné. C’est le cas de la carte d’embarquement qu’il est bon de garder en lieu sûr. Il en est de même pour le billet électronique, la confirmation de réservation et l’étiquette de bagage. Conservez également l’attestation de retard si elle a été fournie par la compagnie aérienne.

Le recours à des professionnels pour entreprendre les démarches d’indemnisation

Vous pouvez entreprendre vous-même les démarches essentielles pour profiter d’une indemnisation suite à un vol retardé. Vous avez également la possibilité de confier cette tâche à une entreprise spécialisée. La deuxième option est la plus intéressante, car ce sont des professionnels qui se chargeront de tout.

Sachez que les démarches à faire pour se faire dédommager sont généralement longues et peuvent s’étendre sur plusieurs mois. Des lettres doivent être envoyées à la compagnie et à l’inspection, et une possible procédure judiciaire peut être entamée. Vous risquez de vous perdre dans toutes ces actions, d’où la nécessité de recourir à une entreprise qui maîtrise ce genre d’affaires. Vous devrez alors lui remettre tous les documents liés au voyage. L’entreprise peut solliciter l’assistance d’un avocat indépendant et extérieur si une procédure judiciaire est engagée. Notez qu’elle ne vous fera pas payer de frais de dossier ou de justice. Elle sera rémunérée quand vous serez dédommagé par la perception d’un pourcentage de l’indemnisation.