Comment prévenir les maux de tête de grossesse ?

La grossesse est assez difficile à vivre pour certaines futures mamans. En plus des nausées, des insomnies et des crampes, certaines femmes peuvent également souffrir de maux de tête fréquents surtout durant les premiers trimestres de la grossesse. Malgré qu’ils soient majoritairement bénins, ils peuvent occasionner des gênes insupportables. Certains cas de céphalées peuvent être alarmants. 

  • Quels sont les signes des maux de tête de grossesse ? 

Les maux de tête de grossesse se manifestent de manière modérée et bilatérale. Les maux de tête n’ont à rien à voir avec la migraine qui se manifeste uniquement sur un côté de la tête avec une douleur intense. Les maux de tête peuvent être accompagnés de vomissement et de nausées. Il arrive aussi que la future maman devienne intolérante face aux bruits et à la lumière. Cela peut être dû aux changements hormonaux. Par contre si les maux de tête se manifestent à la fin de la grossesse, accompagnée des troubles visuels, des bourdonnements dans les oreilles, des douleurs dans l’abdomen ou encore de vomissements, il faut tout de suite consulter, car cela peut être le signe d’une hypertension, pouvant engendrer des complications durant la grossesse. Sans soin, cela peut être fatal aussi bien pour la maman que pour son bébé. 

  • Quelles sont les causes des maux de tête durant la grossesse  

Les maux de tête qui se manifestent en début de trimestre résultent des modifications physiologiques et hormonales qui s’opèrent, avec la grossesse commence, à prendre place. Le volume du flux sanguin peut augmenter provoquant une hausse de la pression artérielle. L’organisme sécrète une quantité d’hormone, et la baisse du taux du sucre est également fréquente en début de grossesse. Les maux de tête peuvent être également favorisés par des tensions psycho-émotionnelles qui tiraillent la future maman. Sans oublier les différents maux d’hiver qui peuvent toucher la future mère. 

  • Maux de tête de grossesse : comment les prévenir ? 

Pour prévenir les maux de tête, il est préférable de définir les situations qui les provoquent. Cela peut être des odeurs, un état de fatigue, le bruit, l’hypoglycémie, la chaleur intense, etc. Il faut éviter ses situations pour minimiser l’apparition des maux de tête. La future maman doit privilégier le repos et profiter de l’air frais. Elle doit également favoriser les exercices de relaxation et de respiration. Elle peut s’inscrire à des cours de Yoga prénatals pour apprendre à mieux gérer le stress. 

  • Comment soigner les maux de tête qui surviennent durant la grossesse ? 

Il faut éviter l’automédication durant la grossesse. Il faut toujours demander l’avis de son médecin avant de prendre un médicament même pour une petite fièvre. Il existe quand même certains médicaments que la femme enceinte peut prendre pour soulager la douleur à condition de ne pas en abuser. Certains antalgiques sont autorisés comme le paracétamol (mais il faut respecter le dosage, à savoir le 3g/jour), l’aspirine peut être prise pendant les 4 premiers mois de grossesse (au-delà, il peut être dangereux pour le foutu. Il est également possible de recourir à la médecine douce, telle que l’acupuncture pour venir à bout des problèmes de maux de tête. Il y a également l’homéopathie qui permet de travailler sur les sources des mots de tête.