La compagnie quotidienne des huiles essentielles avec l’aromathérapie

On a longtemps cherché à découvrir les bienfaits que mère Nature offre à travers sa diversité végétale. C’est grâce à des années de quête que l’on a pu découvrir les avantagesprocurés par l’usage des huiles essentielles, grâce à l’aromathérapie.

Un éveil olfactif avec l’aromathérapie

L’aromathérapie est une médecine douce utilisant effectivement les plantes, d’où proviennent les huiles essentielles. Les soins prodigués sont employés aussi bien à titre préventif que curatif, ou bien pour un mieux-être. En somme, son objectif est thérapeutique lorsqu’il s’agit de s’attaquer à un symptôme en particulier. Toutefois, l’aromathérapie a une autre visée, qui est celle d’ouvrir les portes du monde de la détente de nature psychoémotionnelle ou physique.

Les huiles essentielles, des alliés précieux constants

Une salle peut être froide et lugubre, mais la simple diffusion d’une huile essentielle dans l’air ambiant peut changer la perception de celui qui observe. C’est ainsi que fonctionnent ces huiles précieuses. En effet, les essences et les huiles végétales participent avec justesse et finesse à donner un sentiment de sérénité, en transportant le physique vers l’émotion. C’est sans doute de là que provient les composants de cette médecine douce, arôme et soin, pour ne former qu’un : l’aromathérapie. Contrairement à la phytothérapie, elle a uniquement recours à l’huile essentielle du végétal. La phytothérapie utilise divers éléments d’une plante. Dans tous les cas, l’on se conformera aux directives du médecin avant d’utiliser l’une ou l’autre.

L’huile essentielle, une vertu unique

C’est grâce à un procédé de distillation que l’huile essentielle est extraite d’une plante aromatique. Les molécules aromatiques étant volatiles, les huiles essentielles sont donc obtenues par distillation à la vapeur d’eau. On utilise pour cela un alambic où les végétaux sont disposés sur un plateau avec des trous. Le plateau est lui-même posé sur une eau portée à ébullition. En procédant ainsi, les végétaux libèrent leurs essences qui seront ensuite récoltées dans une cuve, également appelé « décanteur ».Il faut savoir que diverses parties de la plante peuvent être distillées, telles que ses feuilles, ses fleurs, ses tiges, sa racine, son zeste ou son écorce.