Désigner la lingerie avec la bonne appellation

Les bas de lingerie existent sous différentes appellations relatives à leur coupe respective. Si on connaît parfaitement ce qu’est un string, sait-on seulement ce qu’est un slip italien ?

La catégorie des strings

On distingue deux découpes de bas de lingerie que l’on confond très souvent : ce sont le string et le ministring. Le string ne recouvre quasiment pas le fessier, seulement le pubis. Le ministring ou string ficelle porte bien son nom. Aussi fin que le string, les empiècements rappellent l’épaisseur de ficelles, d’où son appellation. Les deux modèles sont en coupe taille basse.

On peut également glisser le tanga dans cette catégorie. En effet, elle n’enveloppe pas non plus les fesses. En revanche, elle peut se permettre de couvrir l’arrière avec des morceaux de dentelles ou de lycra pour en faire une pièce ultra sensuelle. La version taille haute ou hot-tanga remonte un peu plus vers le haut du bassin. Cependant, elle ne recouvre pas pour autant le fessier. Le hot tanga ressemble vaguement à une ceinture.

La catégorie des slips pour femme

Le slip, couramment appelé culotte par les femmes, enveloppe les fesses contrairement au string. D’ailleurs, la partie arrière est la plupart du temps opaque. C’est un modèle à la fois rassurant et confortable. Les fabricants ne manquent pas d’idées quant à ce qui est de revisiter le slip femme sous toutes ses coutures. Il existe en conséquence des slips maxi, midi et mini, suivant la coupe en taille haute, moyenne ou basse.

Le slip italien ressemble au slip classique, mais il a comme particularité d’habiller le dos avec du textile transparent de type dentelle. On peut également trouver des modèles avec de la broderie sur maille ou du tulle. En général, les slips italiens appartiennent à la lingerie haut de gamme. On les retrouve rarement auprès des marques de grande distribution.

La culotte pour sa part recouvre toute l’intimité et est toujours en coupe taille haute, encore plus que le slip. De nos jours, le modèle rétro revient en force et oblige les designers de lingeries à réinventer cette mode pour la mettre au goût du jour.

Shorty ou boxer : la différence

Le shorty et le boxer prêtent souvent à confusion. Le shorty se distingue par une coupe horizontale aussi bien devant que derrière. Il recouvre les hanches, mais pas totalement le fessier.

Le boxer quant à lui recouvre aussi bien le fessier que les hanches. Il rappelle vaguement la lingerie masculine. Sa qualité est d’offrir un degré de confort inégalé.

Si le shorty est relativement court, le boxer est un peu plus long, d’où sa capacité à envelopper tout le fessier.